JOURNAL D’EXPLORATIONS

,

Les Alpes sous la neige

J’ai toujours du mal à m’habituer à l’hiver. Le froid. Les vêtements qu’on empile. La neige qui rend plus difficile l’accès à certains lieux. Les jours qui raccourcissent. La fatigue. J’hiberne toujours un peu à cette période. Le temps pour moi de faire mon deuil de l’été.
,

Lacs des Grandes Rousses

A quelques heures de voiture de chez moi, il existe des lieux tellement facile d’accès et pourtant si dépaysants. C’est le cas de ces lacs, que j’ai découvert pour la première fois en hiver sous une couche de neige si épaisse qu’il était difficile de les deviner. Depuis, je prends plaisir à les découvrir à différentes saisons. 
, ,

La saison dorée dans la vallée de la Clarée

Cette vallée est extraordinaire. Encore plus en automne quand les mélèzes arborent leurs couleurs flamboyantes. 
,

Packraft au lac du Salagou

Vous connaissez les Packrafts ? Ces kayaks légers, compacts et robustes. Parfaits pour l’itinérance. On peut les utiliser sur des itinéraires sportifs en eaux vives. Mais ils sont aussi géniaux pour vivre des aventures plus tranquilles. Des aventures accessibles à tous !
,

A cheval dans les Bauges

Il y a un an, je rencontrais Simon et sa jument Balzane, au milieu des montagnes du Mercantour. Ce weekend nous nous sommes retrouvés pour découvrir le massif des Bauges. 
,

Le Cantal

Les monts du Cantal ! La pluie. Le brouillard. Mais aussi ses magnifiques et dépaysants paysages de hautes plaines vertes bosselées.
, ,

Le refuge de la Vanoise

J’aime aller dormir en refuge. C’est comme s’inviter chez quelqu’un qui habiterait en plein coeur de la montagne.
, ,

Canoë et bivouac sur l’Ardèche

Cumuler bivouac et découverte d'une rivière en canoë, est ma découverte de l’été !
, , ,

Bivouac et canoë au lac fourchu

Un lieu de bivouac facile d’accès et des paysages magnifiques ? Le plateau des lacs dans le Taillefer !  Et pour rendre le weekend un peu plus original, nous avons rajouté deux thématiques : Shushis et Canoë ! 
, ,

Le lac des Cerces et la vallée de la mort

« Celui qui écoute trop la météo, reste au bistrot »  C’est un peu la devise de cette rando-bivouac. Le département de la Savoie est en alerte orange pour les orages mais notre envie d’aller en montagne est plus forte.
, ,

Bivouac dans le massif des Ecrins

Pour la deuxième nuit, nous nous sommes enfoncés un peu plus profondément dans le massif, pour profiter et découvrir des paysages plus sauvages.
, ,

Lac Du Mont-Cenis

Direction la frontière italienne ce weekend pour découvrir le célèbre barrage et lac du Mont-Cenis.

A la recherche des Bouquetins dans le Vercors

"Nous partons à la découverte du plateau et à la recherche des troupeaux de bouquetins. Mathieu les repère de loin dans une clairière un peu plus bas."
, ,

A la recherche de la cabane secrète – Massif du Vercors

Vous connaissez ces endroits qui paraissent presque magiques puisqu’ils sont gardés secret ? Ceux dont on découvre parfois l’existence par une photo. Puis, pour les découvrir il faut les chercher.
, ,

Une cabane hantée dans le massif de La Chartreuse

Halloween. L’occasion d’aller passer une après midi pluvieuse dans une cabane au fond des bois.
,

Lac du Lauvitel

Un lac couleur émeraude, les premiers flocons de neige de la saison, une barque sur la rive. Céder à la tentation un peu folle de la mettre à l’eau.   
, ,

Une nuit en refuge dans les Écrins

Début octobre, on partait pour un week-end entre copines, dans un refuge du massif des Ecrins, dans l'Oisans.
, ,

La route des refuges du plateau d’emparis avec AlpesisHere et Oisans tourisme

En septembre, Alpesishere et Oisans tourisme nous ont invité à passer un weekend à la découverte de l’Oisans et de quelqu’uns de ses refuges.
, ,

La routes des Grandes Alpes

La route des Grandes Alpes. Le simple fait de prononcer le nom de cette route est pour moi synonyme d’aventures. Je m’imagine le long de routes sinueuses, traversant des paysages de montagnes sauvages. Franchissant les cols au volant de mon van.
, ,

Yoga paddle sur un lac de montagne

Du paddle, du yoga et un lac de montagne ! 
,

Vallée de la Clarée

Quatre jours coupée du monde. Sans réseau, ni électricité. Quatre jours d’émerveillements devant la pluralité et la beauté des paysages de la haute vallée de la Clarée.

Presqu’île de Giens

L’odeur de la crème solaire. Les serviettes de plage sur la corde à linge. Le soleil qui tarde à se coucher. Les cigales. Une guirlande lumineuse qui s’éclaire lorsque le jour s’éteins. Des fourmis dans la poubelle. Le sable qui s’immisce partout. Pas de doute, ce sont les vacances d’été.

La vallée de Valgaudemar

L’unique route qui s’enfonce dans la vallée de Valgaudemard semble nous amener jusqu’au bout du monde. Un dernier virage et on arrive au refuge de Gioberney, posé devant un décors de pics acérés partis à l’assaut du ciel, de multiples torrents et cascades découlant des hauts glaciers.

Ma vie en pause

J’ai hésité. A raconter ce que je ressens depuis ces derniers mois. Sans savoir si j’ai le droit de le ressentir. (...) Depuis novembre, je ne suis plus trop présente ici. Parce que je n’ai plus rien à poster. Plus d’explorations à vivre. Plus de moments à photographier. A raconter.
,

Une aventure à l’aube

-"Cap on se donne rendez-vous à l'aube demain matin pour être sur la falaise avant le lever du soleil ! - Ok cap !"
, ,

Un weekend dans une cabane du Vercors

Fermer les yeux. Écouter le silence de l'hiver. Se laisser bercer par le crépitement du feu et le craquement du bois. Et regarder le jour tomber par la fenêtre.

Finir 2019 et commencer 2020

En 2020, je veux vivre, danser, planifier, rêver, explorer, grandir, découvrir, m’émerveiller, me marrer, rencontrer, créer.... et partager des fragments de tout ça ici.
,

Le Grand Rocher

On commence la montée dans les bois. Nos chaussures s’embourbent dans un mélange de boue et de neige fondue.  Le temps est gris. Nos espoirs d’admirer la vue, se dissipent au fur et à mesure que nous montons. La brume qui, au début, flottait entre les sapins, devient de plus en plus épaisse jusqu’à se confondre avec la neige.
,

Le col de Pravouta

Changement de décors. En quelques heures, la neige a recouvert les forêts colorées et les feuilles orangées qui tapissaient le sol. L’hiver ne laisse pas de doute. Le froid s’infiltre à travers nos vêtements. Nos doigts s’engourdissent,  nos nez coulent et nos joues piquent, sous la caresse du vent glacé.
,

Une cabane dans les bois

(...) A l’intérieur, la cabane est rustique. Un poêle à bois, une table, des bancs, des livres, etc.  Le tout sous une épaisse couche de poussière et dans une seule et unique pièce baignant dans une odeur de bois et de renfermé. C’est pour cette ambiance que nous sommes venus. Regarder la pluie tomber à travers les carreaux crasseux. S’éclairer avec la faible lumière des bougies. Réchauffer nos mains au contact des tasses chaudes.  Regarder la vapeur du thé chaud se transformer en nuage de condensation au contact de l'air froid. Et repartir à la nuit tombée.