, ,

La route des refuges du plateau d’emparis avec AlpesisHere et Oisans tourisme

En septembre, Alpesishere et Oisans tourisme nous ont invité à passer un weekend à la découverte de l’Oisans et de quelqu’uns de ses refuges. . 

Je retiens de ce weekend, de jolies rencontres, de magnifiques paysages, de belles découvertes, des refuges accueillants. Ce type d’événement était une première pour moi, et je suis très heureuse d’avoir eu la chance d’y participer. 

Notre destination : le plateau d’emparis ! 

Une destination parfaite! puisque j’avais tenté d’aller découvrir ce plateau l’été précédent mais mon weekend avait été écourté lorsque j’étais tombé en panne avec le camion en haut de la piste d’accès.  

Le départ se fait du petit village de Besse en Oisans après un déjeuner en terrasse. Besse est un authentique village en pierres aux ruelles étroites  Il est classé « sites et cités remarquables de France ». La maison des Alpages au milieu du village regorge d’informations sur le pastoralisme, activité étroitement liée à l’histoire du village et de la nature alentour.  

La piste qui monte jusqu’au plateau d’emparis permet d’aller jusqu’au refuge des Mouterres. C’est là que nous passerons la nuit. Mais avant, nous partons à la découverte des trois lacs du plateau : le lac Cristallin, le lac Noir et lac Lérié. Ils font face aux arrêtes de la Meije et la reflète dans les eaux calmes de la fin de journée. Nous sommes à la fin de l’été, la végétation a déjà revêtue sa couleur automnal et les immenses étendues herbeuses vallonnées à perte de vue donnent une sensation d’ailleurs. Un véritable paysage de steppes.

On arrive tout juste à l’heure au refuge pour le repas du soir. Les conversations de notre petit groupe se mêlent au joyeux brouhaha des tablées d’à côté. La bonne humeur des gérants, le cadre, le repas, le coucher du soleil, toutes les conditions sont réunies pour clôturer idéalement cette journée déjà parfaite. 

Une dernière sortie pour admirer les étoiles avant de rejoindre les dortoirs à l’étage du refuge. 

Le lendemain matin, un guide nous rejoins pour poursuivre avec avec nous la randonnée jusqu’à notre prochaine étape : le refuge des Clos qui nous attend pour le repas du midi. Notre guide a la réponse à toutes nos questions. On marche en écoutant l’histoire des paysages, des animaux, de la végétation, des temps passés. 

Vous saviez que pendant leur phase d’hibernation, la température corporelle des marmottes chute de plus de 30 degrés ? Que la hauteur des gentianes à l’automne renseigne sur la quantité de neige qui tombera en hiver ? Et que les baies d’argousiers contiennent une quantité impressionnante de vitamine C ? 

La randonnée se termine par un impressionnant et vertigineux sentier en balcon au dessus du lac du Chambon.

Après ce magnifique weekend, je ne peux que vous conseiller d’aller découvrir l’Oisans dans le département de l’Isère, ses paysages, ses villages, ses cascades, ses refuges, ses lacs et son histoire. 

     

0 réponses

Laisser un commentaire

Rejoindre la discussion?
N'hésitez pas à contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *